Politiques de population et réduction de la fécondité au Burkina Faso : limites et perspectives

Zan L. Moussa

Abstract


Cet article vise à comprendre l’action des politiques de population sur la pratique contraceptive et la fécondité selon le niveau d’instruction et le milieu de résidence au Burkina Faso. Il utilise les données issues des Enquêtes démographiques et de santé de 1998 et 2010 du Burkina Faso ainsi que la méthode de la décomposition des sources du changement. Il y ressort que les politiques de planification familiale ont eu d’importants effets sur la connaissance et la pratique contraceptive. Cependant, l’impact de la pratique contraceptive moderne sur la baisse de la fécondité reste assez limité, montrant ainsi l’importance des autres politiques de développement dans la baisse de la fécondité. Nous recommandons une poursuite des politiques de planification familiale mais l’Etat doit aussi mettre l’accent sur l’accès des filles et des femmes à l’éducation et l’amélioration des conditions de vie des populations. 


Keywords


: Politique de population, Planification familiale, Contraception, Croissance démographique, Fécondité

Full Text:

PDF


DOI: https://doi.org/10.11564/30-2-869

Refbacks

  • There are currently no refbacks.





This work is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 4.0 International License

ISSN 2308-7854 (online); ISSN 0850-5780 (print)

Powered by OJS and hosted by Stellenbosch University Library and Information Service since 2013.


Disclaimer:

This journal is hosted by the SU LIS on request of the journal owner/editor. The SU LIS takes no responsibility for the content published within this journal, and disclaim all liability arising out of the use of or inability to use the information contained herein. We assume no responsibility, and shall not be liable for any breaches of agreement with other publishers/hosts.

SUNJournals Help