De la conception néo-malthusienne du « discours de Dakar » de Sarkozy. Note de recherche

Aladji Madior Diop, Richard Marcoux

Abstract


En 2007, dans une allocution présentée au Sénégal, le Président français Nicolas Sarkozy déclarait: « la réali-té de l’Afrique, c’est une démographie trop forte pour une croissance économique trop faible ». En une seule phrase, il résumait ainsi une idée centrale d’une doctrine de population, d’abord formulée par Malthus mais surtout relayée par les néomalthusiens depuis plus de deux siècles. Une analyse de contenu de ce discours ré-vèle également d’autres éléments de convergence avec la doctrine néo-malthusienne. Ce qu’il est convenu de nommer maintenant «le discours de Dakar» a fait l’objet d’une masse importante de critiques différentes de la part de plusieurs chercheurs et intellectuels et que l’on peut retrouver dans quelques ouvrages clés publiés. A notre connaissance toutefois ce discours n’a jamais été examiné sous le prisme d’une doctrine de popula-tion ; une lacune que nous tenterons en partie de combler avec le présent article. 


Keywords


Doctrine de population; néomalthusianisme; développement; croissance démogra-phique; Afriqu

Full Text:

PDF


DOI: http://dx.doi.org/10.11564/28-3-633

Refbacks

  • There are currently no refbacks.



Creative Commons LicenseThis work is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 4.0 International License

ISSN 2308-7854 (online); ISSN 0850-5780 (print)

Powered by OJS and hosted by Stellenbosch University Library and Information Service since 2013.


Disclaimer:

This journal is hosted by the SU LIS on request of the journal owner/editor. The SU LIS takes no responsibility for the content published within this journal, and disclaim all liability arising out of the use of or inability to use the information contained herein. We assume no responsibility, and shall not be liable for any breaches of agreement with other publishers/hosts.

SUNJournals Help