Facteurs associés aux longs intervalles intergénésiques au Sénégal. Analyse approfondie de l’EDS-MICS 2010-2011

Nafissatou Diop, Ibrahima Diagne

Abstract


Cette étude examine comment certains couples sénégalais atteignent un intervalle   intergénésique long malgré une prévalence contraceptive de 13%, toutes méthodes, parmi les femmes en union et contribue à en déterminer les facteurs explicatifs et leur poids relatif. Les facteurs les plus importants sont dans l’ordre: 1) désir de la dernière grossesse; 2) durée de l’aménorrhée post-partum;  3) âge au décès de l’avant-dernier enfant; 4) abstinence post-partum; 5) niveau d’éducation du mari; et 6) survenance de décès fœtal. Des recommandations sont faites par rapport à l’accès aux services de planification familiale et à la réduction de la mortalité infanto-juvénile. Des pistes de recherches futures sont aussi avancées.


Keywords


Planification familiale; santé de la reproduction; espacement des naissances; Enquête Démographique et de Santé (EDS); Sénégal

Full Text:

PDF


DOI: https://doi.org/10.11564/28-3-628

Refbacks

  • There are currently no refbacks.





This work is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 4.0 International License

ISSN 2308-7854 (online); ISSN 0850-5780 (print)

Powered by OJS and hosted by Stellenbosch University Library and Information Service since 2013.


Disclaimer:

This journal is hosted by the SU LIS on request of the journal owner/editor. The SU LIS takes no responsibility for the content published within this journal, and disclaim all liability arising out of the use of or inability to use the information contained herein. We assume no responsibility, and shall not be liable for any breaches of agreement with other publishers/hosts.

SUNJournals Help